Lille, la belle des Flandres

Lille est une ville qu’il est difficile de ne pas visiter car elle est située dans une zone stratégique. De par sa situation, très près de la Belgique mais aussi à distance égale de Londres et Paris, cette ville est incontournable pour les touristes tant elle regorge d’histoire  et d’intérêt. C’est une ville d’art où la gastronomie tient une place importante mais c’est aussi une capitale européenne où on se sent bien.

lille

Lille, la culture en capitales

En 2004, Lille a été la capitale européenne de la culture où les amateurs d’art se réjouissent, friands des musées de grand intérêt et de nombreuses galeries d’art.

C’est par le Musée des Beaux Arts qu’il faut débuter le périple car il possède une collection qui le place parmi les premiers hors de la capitale. On y trouve le travail de grands maîtres de la peinture comme Delacroix, Goya, Géricault, Van Gogh ou David, mais aussi de nombreuses statues et céramiques. De plus l’école Flamande y figure en bonne place. L’art contemporain  est aussi présent et les amateurs ne seront pas déçus. On y trouve un ancien tri postal transformé en « tri po » où s’y déroulent des expositions et des concerts, le Centre d’art Sacré Contemporain et les maisons de folie. Ce sont des endroits à visiter absolument car c’est là que se trouvent les dernières tendances artistiques.

Un autre incontournable : le Musée d’Art et d’Industrie à Roubaix, dénommé aussi « la Piscine », surprenant par son architecture et sa collection il figure parmi les musées les plus fascinants  au monde dans le classement du New York Times. Son surnom « La Piscine » vient du fait qu’il a été construit dans une ancienne piscine de style Art Déco. Ce musée présente de nombreuses collections diverses et variées, comme les textiles de Castelbajac, les céramiques de Dufy, Picasso par exemple, les peintures bien sûr avec celles du père de Robert de Niro et aussi les sculptures avec Rodin, Claudel et bien d’autres. La mise en scène est tout aussi spectaculaire. L’emplacement des statues est déroutant puisqu’on en trouve dans les vestiaires et jusque dans les cabines de douche. S’y rendre est très facile puisqu’il est desservi par le métro en plein centre de Lille.

Animer les soirées est tout aussi simple avec la brochure distribuée par l’office du tourisme de lille. qui donne tous les programmes de l’Aéronef, du grand Mix, de l’opéra et de l’ensemble des théâtres de la ville.

Délices de Lille

La restauration est bonne à Lille.

Bien sûr toutes les préparations mises en avant dans le film de Dany Boon, « les Ch’tis », des moules marinières en barquette à la Fricadelle peuvent facilement être dégustées mais ne représentent pas le meilleur de la gastronomie de la région.

Pour trouver la véritable cuisine locale il faut se rendre dans les restaurants ou les estaminets qui reflètent fidèlement la gastronomie lilloise si particulière puisqu’elle s’inspire de celle  des pays avoisinants comme la Belgique ou la Grande Bretagne, tout en gardant son identité.

La chicorée ou le maroilles sont tout aussi présents dans les plats présentés à la carte et défendent fortement le terroir lillois.

Les spécialités s’affichent aux menus de la plupart des estaminets comme par exemple :

– le welsh, tartines gratinées au jambon, à la bière et au cheddar

– la flamiche au maroilles

– le potjevleesch, sorte de terrine aux quatre viandes

– la waterzoï qui ressemble à une blanquette à la volaille

– la carbonnade, boeuf bourguignon à la cassonade

Pour se restaurer, les meilleures adresses se situent rue de Gand dans le vieux Lille.

A chaque estaminet, le meilleur de la liste des spécialités.

L’auberge du Temps Jadis et le Hochepot sont très réputés, le premier pour le meilleur Welsh, le second pour le meilleur potjevleesch, de quoi se régaler sans se tromper.

Côté sucré, on n’est pas en reste.

La preuve en est près de la Grand’ Place avec la Maison Meert dont la spécialité est la gaufre à la vanille de Madagascar, un mets d’exception très célèbre qui a fait la renommée de cette institution lilloise, et qui a même régalé le palais du  Général de Gaulle.

Chez Dagniaux, glacier artisanal nordiste de renom, vous irez déguster une de ses nombreuses créations dont la boule de glace au spéculos ou au poivre vert.

Pour la boisson, il n’y a que l’embarras du choix tant il existe de bars dans la capitale des Flandres où leur réputation festive n’est plus à faire. La rue Masséna, appelée rue de la soif est un lieu emblématique des soirées lilloises, le rendez-vous festif des étudiants et des fétards.

Mais la bonne bière à un prix raisonnable sera quand même présente dans la plupart des lieux.

Il y en a pour tous les goûts, à chacun son identité.

La carré des Halles réjouira les rockers tandis que Le Décalé, célèbre rhumerie, est réputé pour la diversité de ses rhum, et enfin le Mac Evans pour sa grande variété de bières.

Quoiqu’il en soit, tous les bars servent les basiques de la bière locale. Il ne faut pas oublier de déguster la bonne bière blonde du nord, la  Ch’ti.

Et le dimanche ?

Il y en a pour tous les goûts aussi.

Pour celui qui recherche l’animation, la foule, la diversité des cultures, ce sera vers le marché de Wazemmes qu’il faudra se diriger car c’est un lieu très cosmopolite, très animé où on y trouve vraiment de tout, de l’alimentaire au vestimentaire et jusqu’au culinaire.

Cela va des légumes aux textiles ou bien aux stands culinaires du monde entier. Il est conseillé de s’approvisionner pour consommer ensuite en terrasse dans les nombreux bars qui coexistent, de la bonne bière ou un verre de vin tout en mangeant ce qui vient d’être acheté.

Pour continuer la fête, on peut se diriger vers un bar où il sera possible de danser sur de la musique jouée à l’accordéon.

Enfin, pour être sûr de ne pas se tromper, dirigez-vous vers une bonne adresse de restaurant chinois, « le Tsing Tao » principalement fréquenté par des chinois, ce qui est une garantie.

Pour celui qui recherche la tranquillité c’est vers le vieux Lille qu’il faut se diriger.

Des concerts sont diffusés gratuitement par le conservatoire.

Tout près, le marché de la place aux oignons permet de se ravitailler.

Après un repos bien mérité à la terrasse d’un café autour d’une bonne bière, allez flâner vers les rues pavées de la vieille ville, vous y rencontrerez des chefs d’oeuvre avec les façades des XVII e et XVIIIè siècle.
Par contre si vous êtes à la recherche d’une baraque à frite pour y déguster une fricadelle-frite, ce n’est pas à Lille que vous la trouverez mais plutôt à l’extérieur, dans les villes des campagnes environnantes.

 

Si le soleil est au rendez-vous, allez donc faire un tour autour de la citadelle fortifiée  pour vous y balader ou bien poussez jusqu’au zoo un peu plus loin pour le visiter d’autant plus que c’est gratuit.

Si le programme est trop chargé, n’hésitez pas à revenir visiter Lille pour mieux la connaître et découvrir plus encore, à l’envie.