Envoûtante Andalousie

L’Andalousie est pleine de contraste avec sa terre rouge, ses villages blancs et son ciel bleu, c’est ce qui fait sa beauté!

danse andalousie
Beaucoup de passage sur cette terre très accueillante qui a su au fil des ans générer une population homogène malgré les origines très diverses puisqu’on y trouve des catholiques, des juifs, des maures et des gitans. Grenade, Cordoue et Séville sont les trois principales villes de l’Andalousie, mais aussi les plus belles d’Espagne parce qu’il suffit de les visiter pour apprendre et comprendre son histoire. Leur particularité c’est aussi de savoir créer des ambiances chaudes et festives qui attirent tout un chacun. Un seul week-end parviendra à vous séduire si vous laissez l’âme andalouse vous pénétrer.

Séville, sur un air d’Orient et de flamenco

La Séville orientale est le résultat de l’âge d’or arabo-andalou où il fait bon flâner. Une surprenante vision que celle de l’ancien minaret adapté en clocher, juxtaposé à la cathédrale!

Le palais de l’Alcazar mérite le détour. Il date du Xe siècle et a été érigé par le calife Abderraman III, a subi des transformations au XIVe siècle avec le roi catholique Pierre Ier qui en a fait son lieu d’habitation et qui embauché des artistes musulmans pour le réaliser. On parle du style mudéjar qui était le nom des musulmans d’Espagne changés après le XIe siècle en sujets des royaumes chrétiens du temps de l’harmonie entre les peuples de différentes origines.

Un espace du palais à visiter qui dégage un sentiment de bien-être, de sérénité mais aussi de fraîcheur, ce sont les jardins enchanteurs qui allient végétation et eau.

Baladez-vous dans le quartier du Barrio de Santa Cruz, au milieu des ruelles étroites, bordées de maisons blanches aux cours fleuries et d’orangers. Allez ensuite faire un tour vers la Casa de Pilatos, prestigieuse bâtisse seigneuriale du XVIe siècle. Et enfin, allez admirer les arènes de Séville que Carmen a rendu célèbres.

Hommage enfin au flamenco qui est né dans le quartier gitan du Barrio Triana sur la rive droite du Guadalquivir qui vous enchantera avec sa balade haute en couleur. Ce sont les pauvres qui sont à l’origine de ce style musical quand ils se retrouvaient le soir dans les auberges du quartier. D’autres styles sont aussi présents bien que moins typiques : sevillana et salsa.

Enfin, terminez votre soirée à Santa Cruz où se trouve la Casa de la Memoria de Al-Andalus, vieux palais andalou qui ouvre ses portes avec seulement 13 euros pour vous faire découvrir son magnifique patio qui reçoit les meilleurs élèves de l’école de Flamenco de Séville. La réservation s’avère indispensable. Notez le numéro de téléphone : 954 56 06 70.

Cordoue, carrefour des civilisations

On a du mal à s’imaginer aujourd’hui que Juifs, chrétiens et musulmans vivaient en parfaite harmonie Il y à plusieurs siècles auparavant. Cordoue est la trace de ce passé qui date du Xe siècle où cet esprit de tolérance si prolifique fit de cette ville la plus grande d’Europe à cette époque.

La plus belle réussite de ce mélange de cultures c’est indéniablement la Mezquita-catedral, une mosquée-cathédrale! Sa construction a débuté en 784, elle est devenue le plus grand monument religieux du monde islamique à cette période.

C’est Charles Quint qui ,après avoir reconquis Cordoue, a accepté la destruction de la partie centrale de la mosquée pour faire ériger une cathédrale de style Renaissance. Ce monument est unique au monde puisqu’au centre d’une cathédrale existe une partie de mosquée avec ses innombrables colonnes (plus de 900).

En fin de journée, baladez-vous dans les ruelles qui cernent la Mesquita pour vous transporter dans un espace qui n’a rien à voir avec le reste de la ville, c’est-à-dire dans un petit village au charme fou avec ses maisons blanches mais fleuries!

La Juderia, quartier Juif de Cordoue, débarrassé de ses touristes, redevient ce qu’elle était. On se sent transporté dans le passé, au point de ne pas s’étonner si le célèbre philosophe de l’époque, Averroes, apparaissait au détour d’une ruelle.

Grenade, joyau de l’Al-Andaluz

Lorsque les Maures ont conquis de nouvelles terres espagnoles à Grenade ils les ont surnommées Al-Andaluz. Grenade est une pure merveille située au pied de la Sierra Nevada de par son architecture arabe. L’Alhambra, ensemble architectural construit sur un promontoire est une ville dans la ville avec sa mosquée, ses bains, ses palais, sa forteresse, l’alcazaba, et de nombreux jardins magnifiques où il fait bon se ressourcer. Cet ensemble incomparable est sans nul doute le plus renversant d’Andalousie.

N’hésitez pas à vous balader dans le quartier de style arabe, l’Albaicin qui surplombe la ville. Grimpez jusqu’au mirador de la plaza San Nicolas parce que c’est là que vous aurez le meilleur point de vue sur Grenade, l’Alhambra et la Sierra Nevada. Vous descendrez ensuite de San Miguel Bajo vers la caldereria nueva pour y trouver les teterias, salons de thé arabes.

Détendez vous ensuite au hammam, au 16 de la calle Santa Ana.Notez sur N° de téléphone : 902 40 99 02. Ce sera un pur dépaysement avec les bains arabes. Ne soyez pas pressé, il faut avoir près de 2h devant soi pour 1h30 de bain et un quart d’heure de massage pour un montant de 20 à 29 euros. Mais surtout, pensez à réserver.

Si vous souhaitez voir de véritables bains du XIe siècle, visitez El Banuelo, carrera del Darro.